COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 26 MAI 2021

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 26 MAI 2021

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le mercredi 26 mai 2021,
en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 00 mn,
sous la présidence de
Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE,
Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,
entendu une communication orale, procédé à des nominations
et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR
Le Conseil a adopté quatre (04) rapports.
Le premier rapport est relatif à deux (02) décrets portant respectivement ouverture d’un Consulat honoraire du Burkina Faso à Kano, République fédérale du Nigéria et nomination d’un Consul honoraire dudit Consulat.
Le Conseil a marqué son accord pour l’ouverture du Consulat honoraire du Burkina Faso à Kano, en République fédérale du Nigéria et la nomination de Docteur Alhaji Sani Yusuf YAKASAI, en qualité de Consul honoraire.
Le deuxième rapport est relatif à deux (02) décrets portant respectivement ouverture d’un Consulat honoraire du Burkina Faso à Freetown, République de Sierra Léone et nomination d’un Consul honoraire dudit Consulat.
Le Conseil a marqué son accord pour l’ouverture du Consulat honoraire du Burkina Faso à Freetown, République de Sierra Léone et la nomination de Monsieur Abdoulaye Cheick Tidjane BARRY, en qualité de Consul honoraire.
Le troisième rapport est relatif à deux (02) décrets portant respectivement ouverture d’un Consulat honoraire du Burkina Faso à Conakry, République de Guinée et nomination d’un Consul honoraire dudit Consulat.
Le Conseil a marqué son accord pour l’ouverture du Consulat honoraire du Burkina Faso à Conakry, République de Guinée et la nomination de Monsieur Kounsau TALL, en qualité de Consul honoraire dudit Consulat.
L’adoption de ces décrets permettra de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre les pays et d’assurer une meilleure protection des intérêts des Burkinabè vivant dans ces pays.
Le quatrième rapport est relatif à l’adhésion du Burkina Faso à l’Agence pour l’Assurance du commerce en Afrique (ACA).
L’ACA est une institution multilatérale dont le siège est à Nairobi au Kenya et qui a vu le jour le 18 mai 2000 à Grand Baie en République de Maurice, pour faire face aux défis liés à l’insuffisance des investissements directs étrangers en Afrique.
L’adhésion de notre pays à l’ACA permettra d’apporter une réponse à la question de garanties souveraines demandées par les investisseurs pour réaliser de grands projets d’investissements.
Le Conseil a instruit le ministre chargé du dossier de prendre les dispositions idoines en vue de la poursuite du processus devant aboutir à l’adhésion du Burkina Faso à l’Agence pour l’Assurance du commerce en Afrique.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE
Le Conseil a adopté deux (02) décrets.
Le premier décret porte régime juridique applicable aux emplois de contrôleur d’Etat, d’assistant de vérification et d’enquêteur de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).
L’adoption de ce décret vise un meilleur fonctionnement de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption, conformément aux dispositions de l’article 26 de la loi n°082-2015/CNT du 24 novembre 2015 portant attributions, organisation, composition et fonctionnement de ladite Autorité.
Le second décret porte nomination des Membres du Haut conseil du dialogue social.
L’adoption de ce décret permet la nomination de trente (30) membres titulaires dont dix (10) représentants du gouvernement, dix (10) représentants des organisations professionnelles d’employeurs et dix (10) représentants des organisations syndicales des travailleurs, conformément aux dispositions du décret n°2017-0261/PRES/PM/MINEFID/MFPTPS du 05 mai 2017 portant création, organisation et fonctionnement du Haut conseil du dialogue social.

II. COMMUNICATION ORALE

II.1. Le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales a informé le Conseil de l’effondrement de bâtiment à l’école B de Dandé, province du Houet suite à des intempéries.
L’effondrement de ce bâtiment construit en 2014-2015 a occasionné 24 blessés dont 04 graves évacués à Bobo-Dioulasso parmi lesquels 01 a succombé à ses blessures. Le gouvernement réitère ses condoléances à la famille éplorée et souhaite un prompt rétablissement aux élèves blessés.
Le Conseil a instruit le ministre chargé de l’Education nationale à prendre les mesures d’ordre administratif et éventuellement d’ordre judiciaire.
En outre, le ministre chargé de l’Education nationale a informé le Conseil de la prise de dispositions en vue de permettre la participation des élèves du lycée Philippe Zinda Kaboré et du lycée Nelson Mandela aux sessions d’examens 2020-2021.

eclairinfo.net

admin9232

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x

error: Content is protected !!