Insécurité: Le mouvement Les intègres préconise le recours aux sources ancestrales

Insécurité: Le mouvement Les intègres préconise le recours aux sources ancestrales

Depuis 2015, le Burkina Faso essuie sans répit des attaques sur la quasi-totalité de son territoire. Une situation qui a conduit à l’avènement des militaires réunis autour du mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). Jusque-là, ce changement politique peine à sortir le pays de l’hydre terroriste.

Afin de gagner cette guerre, le mouvement « Les Intègres » dans une conférence de presse tenue ce mardi 9 août 2022, a appelé à un retour aux valeurs ancestrales. Pour le Président Hyppolite Ilboudo alias vieux-père, cela sonne comme une nécessité pour retrouver la paix et la quiétude.

Hippolyte Ilboudo, Président du Mouvement

« Nous les intègres avons décidé de faire cette conférence de presse, c’est pour demander à tous les Burkinabè de mettre de l’eau dans leur vin et de s’unir autour d’une même table. Tous ces maux qui minent le Burkina Faso, c’est parce qu’actuellement nous avons perdu nos valeurs. Un arbre ne peut résister à une tempête avec les racines d’un autre. Nos ancêtres nous ont laissé leurs connaissances et nous devons l’exploiter », conseille le Président.

Pour arriver à ce retour aux sources, le mouvement dit avoir déjà conçu un projet. « Nous avons déjà mis un projet en place pour pouvoir rencontrer les autorités coutumières, recueillir leurs connaissances et puis avoir leurs conseils et enfin faire une conférence publique pour partager ces connaissances », confie M. Ilboudo.

Simon Guilogo, responsable de communication du mouvement

Pour le chargé de communication du mouvement Simon GUILOGO, ce retour aux traditions exige que les Burkinabè s’unissent, malgré les divergences. « C’est vrai qu’il y a des différences, mais est ce la peine de se quereller. Il est temps pour nous de dire à tous les protagonistes de mettre de l’eau dans leur vin », a laissé entendre M. GUILOGO.

Depuis l’avènement du régime de Sandaogo Damiba, le rôle des traditions dans la recherche de solutions à la situation chaotique du Burkina Faso animé régulièrement le débat public. Ces garants de la tradition pourront-ils retirer le Burkina Faso des griffes terroristes comme l’enseigne l’histoire de la reconstitution en 1947?

Pierre Bonkoungou

eclairinfo.net

Daouda SAWADOGO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x

error: Content is protected !!